Qu’est-ce que les ballonnements ?

Encore appelés flatulence, les ballonnements peuvent être définis comme étant des gaz intestinaux accumulés et non libérés. Assez souvent, ces gaz se concentrent au niveau de l’estomac, ce qui occasionne un gonflement assez remarquable. Ils sont généralement causés par l’ingestion d’aliments riches en azote tels que le chou, le haricot ou encore les féculents. La constipation est également l’une des principales causes des ballonnements. Nous vous proposons ici d’en savoir plus sur les ballonnements, leurs manifestations, ainsi que quelques remèdes pratiques et couramment utilisés.

 

Comment savoir si l’on a un ballonnement ?

Dans un premier temps, il faut préciser que le ballonnement / ventre gonflé peut être constaté avant ou après le repas. Dans le cas d’un ballonnement après repas, le sujet ressent généralement une sensation de gonflement au niveau de l’abdomen. Cette sensation (très souvent gênante) survient généralement trois heures après la consommation des aliments. Quelques heures après avoir ressenti ce ballonnement (environ deux heures) vient la manifestation proprement dite du ballonnement qu’est le gaz intestinal. Ce gaz est généralement bruyant et dégage une odeur nauséabonde, semblable à celle d’un œuf pourri. Cette forme est en fait la plus commune.

Le ballonnement peut aussi se manifester bien avant le repas. Lorsque vous mâchez du chewing-gum avant le repas par exemple. Dans ce cas, vous avez toujours le ventre gonflé, mais les gaz intestinaux peuvent prendre aussi bien par l’orifice du haut que par l’orifice du bas. En termes clairs, les gaz peuvent être libérés par la bouche ou par l’anus. Bien qu’ils n’entraînent pas de complication sévère, les ballonnements sont à ne pas négliger. Lorsque ces derniers surviennent de façon répétée, ils peuvent se confondre à une aérogastrie (ballonnement du côlon) ou à une aérocolie (ballonnement de l’intestin grêle). Chez la majorité des patients, ces deux derniers s’accompagnent de douleurs. Toutefois, quelle que soit la manifestation des ballonnements, il existe différents moyens afin de les éviter ou de les apaiser.

 

Quelques remèdes pour apaiser les ballonnements

Si vous souffrez d’un ballonnement complexe ou plutôt d’un ballonnement après repas de manière générale, plusieurs remèdes sont existants. Il existe, en premier lieu, des médicaments jouant le rôle de pansement digestif. Ceux-ci sont généralement dotés d’éléments (anti-mouse) empêchant la formation du gaz dans l’estomac ou dans l’intestin. Sont également disponibles en pharmacie, différents médicaments faits à base d’argile, de diméticone ou encore de siméticone.

Hormis ces comprimés, des remèdes naturels et aussi efficaces que les comprimés sont assez répandus. En tête de ceux-ci figure le charbon. En effet, la prise de charbon végétal favorise l’absorption des gaz intestinaux et donc vous soulage de vos maux. L’autre solution naturelle est de recourir à la phytothérapie. L’anis vert, le fenouil, le cumin, l’anis étoilé encore appelé badiane, l’aneth, le romarin, la tisane d’absinthe sont autant de plantes qui peuvent vous aider en cas des ballonnements.

Par ailleurs, il est conseillé d’éviter de manger trop vite et de respecter une hygiène alimentaire correcte pour réduire les risques de ballonnement / ventre gonflé. Ceci implique, entre autres, la prise de 3 repas équilibrés par jour, de limiter au maximum, la consommation de boissons gazeuses et de certains aliments difficiles à assimiler.